Speakers 2018-05-08T19:47:35+00:00

conférenciers

Confirmé à ce jour | Cette page sera mise à jour au fur et à mesure que la liste finale des conférenciers sera confirmée.

Manny Jules | Commissaire en chef CFPN

C.T. (Manny) Jules a été le moteur de la Loi sur la gestion financière des premières nations (2005), qui a créé la Commission de la fiscalité des premières nations. Il a également dirigé l’amendement à la Loi sur les Indiens (1988) qui permettait aux Premières nations de prélever des impôts fonciers sur les terres désignées.

Le Conseil consultatif de la fiscalité indienne (CCI) et le régime d’impôt foncier actuel des Premières nations ont été créés en conséquence. M. Jules a été président de la CCFI de 1989 à 2003 et de 2005 à 2007.

Il a été chef de la bande indienne de Kamloops de 1984 à 2000. M. Jules a consacré plus de 30 ans de sa vie à la fonction publique à l’appui des questions autochtones. Il a reçu un doctorat honorifique en droit de l’Université de la Colombie-Britannique (1997) et un autre de l’Université Thompson Rivers (2006).

Harold Calla | Président Exécutif CGFPN

Harold est membre de la nation Squamish située à North Vancouver, en Colombie-Britannique.

Après de nombreuses années d’expérience en affaires internationales, il a travaillé avec la nation Squamish en tant que négociateur dans les domaines du développement économique, de la gestion des terres et des finances et a siégé pendant huit ans au Conseil Squamish.

Il a également agi à titre de conseiller et d’arbitre pour les Premières nations de l’Ouest canadien.

Ernie Daniels | PDG et Président AFPN

M. Daniels a été nommé par le conseil d’administration de l’AFPN pour en gérer les opérations d’affaires. Ernie est comptable agréé (CGA) et gestionnaire financier autochtone accrédité (GFAA). Il s’est relocalisé à Kelowna d’Ottawa pour se joindre à l’équipe de l’AFPN à Kelowna à titre de directeur des finances en 2011 et fut nommé président-directeur général en juin 2012. Avant de se joindre à l’AFPN, Ernie était président et chef des opérations de AFOA Canada pendant 7 ans et directeur des finances du Aboriginal Healing Foundation pendant 5 ans.

Il a occupé des postes de gestion et de leadership dans de nombreuses organisations à but non lucratif autochtones. Il a participé au groupe de recherche du CICA sur les rapports financiers des Premières nations, agit à titre de président du NWT Legislative Assembly Society et de NWT Development Corporation, et a été membre du conseil d’administration du Conseil de la Gestion financière des Premières Nations (CGFPN).

Robert Louie | Président CGT

Robert Louie, LL.B., OC, de Kelowna, C.-B. est l’ancien chef de la Première nation de Westbank. Il est également président du conseil consultatif des terres des Premières nations et président de Peace Hills Trust (institution financière). Il a été membre du conseil d’administration de l’Université de la Colombie-Britannique et membre du conseil consultatif du président de l’Université de la Colombie-Britannique Okanagan (UBC-O).

Robert Louie est également un ancien avocat pratiquant spécialisé en droit autochtone. Auparavant, il a été membre d’un groupe de travail du Sommet des Premières Nations et a participé au C.-B. négociations de traités représentant les chefs en Colombie-Britannique pour une période de 4 ans.

Robert Louie a reçu de nombreux prix et reconnaissances au fil des ans. De loin le plus prestigieux, était sa nomination à titre d’officier de l’Ordre du Canada. Plus récemment, il a reçu le prix Distinguished Alumni du Okanagan College, la 2e médaille du jubilé de diamant de la reine et le prix d’excellence en leadership autochtone de Xerox Canada / Association des agents financiers autochtones. Plus récemment, il a reçu le prix Distinguished Alumni du Collège Okanagan, la 2e médaille du prix du diamant de la reine et le prix d’excellence en leadership autochtone de Xerox Canada / Association des agents financiers autochtones.

Chef Joe Bevan | Première Nation de Kitselas

Il est membre de la Première nation Kitselas, située à Terrace, en Colombie-Britannique, où il a été conseiller et chef en 2008. Il est également gestionnaire du développement des capacités au Conseil de gestion financière des Premières nations (CGFPN). Il a été président du conseil d’administration de l’Autorité financière des Premières nations (AFPN), ancien président de la Coalition des grands projets des Premières nations, participant à la table ronde économique des champions de l’APN de la Colombie-Britannique et ancien directeur de l’Alliance GNL.

Le chef Bevan a de solides antécédents financiers et a été très impliqué dans les négociations avec les promoteurs de l’industrie et tous les ordres de gouvernement, tout en établissant des relations solides et de la crédibilité pour sa Première nation et les autres Premières nations. Il a également passé plusieurs années à travailler avec des experts techniques pour préparer des procédures et des modèles à utiliser par les Premières Nations pour accroître leur capacité en ce qui concerne les grands projets et le développement économique touchant leurs territoires traditionnels.

Le chef Bevan est d’avis que le développement de la bonne gouvernance et de la politique augmente la capacité des Premières nations et aide les Premières nations à devenir prudentes sur le plan financier, claires dans leurs objectifs, responsables devant les intervenants et progressistes dans les affaires. À ce titre, la Première nation de Kitselas a signé sa loi sur l’administration financière de la Première Nation de Kitselas en 2012, a reçu une certification de rendement financier et travaille activement à la certification du système de gestion financière par l’entremise du CGFPN.

Deanna Honeyman

Deanna Honeyman, membre de la bande indienne sechelte, travaille pour la Première nation de Tzeachten depuis septembre 2008. Deanna a d’abord occupé les fonctions d’administratrice de l’impôt foncier avant qu’on lui confie également les fonctions de gestionnaire des terres en 2011.

Deanna est responsable de la gestion complète du Programme des terres et du Registre des terres liés aux terres de réserve en vertu de l’Accord-cadre relatif à la Première nation de Tzeachten. Deanna gère tous les aspects du programme, y compris la supervision du personnel responsable des terres et l’élaboration du budget annuel, des plans de travail et des politiques et procédures du service de gestion des terres.

À l’heure actuelle, Deanna gère neuf baux d’habitation, consistant en plus de 1 100 folios d’imposition. Deanna a également été la chargée de cours invitée au Tulo Center of Indigenous Economics au cours des quatre dernières années. Elle enseigne l’un des cours du Programme d’administration fiscale des Premières nations.

Avant de travailler pour la Première nation de Tzeachten, Deanna a occupé un poste d’agente des terres au sein de la Nation Sto:lo pendant cinq ans; elle a aidé 11 Premières nations sur le plan de la gestion des terres en vertu du Programme régional d’administration des terres (PRAT) en compagnie du ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada (MAINC). Deanna a aidé des détenteurs individuels d’un certificat de possession à élaborer deux baux d’habitation d’une durée de 99 ans et à aménager une station-service pendant son séjour au sein de la Nation Sto:lo.

Chef Maureen Thomas

Le nom ancestral de la chef Thomas est Si’lhe-Ma’elWut et elle occupe à la fois les postes de conseillère et de chef depuis 2003. Elle est également gestionnaire, Gestion des documents et de l’information au Conseil de gestion financière des Premières Nations (CGFPN).

La chef Thomas a collaboré avec plusieurs communautés et organisations des Premières nations tout au long de sa carrière, où elle a acquis une foule de connaissances, qu’elle intègre dans ses fonctions de chef au sein de la Nation Tsleil-Waututh (NTW). Parmi les projets qu’elle a entrepris au Conseil, mentionnons notamment l’obtention, par la NTW, de la certification du CGFPN; l’engagement de poursuites judiciaires pour empêcher le jumelage de canalisations dans le cadre du projet d’expansion du pipeline de Kinder Morgan afin de protéger les eaux et les terres sacrées sur notre territoire, ainsi que l’élaboration du Code foncier de la NTW, en plus de jouer un rôle prépondérant dans notre participation en compagnie des quatre Premières nations hôtes durant les Jeux Olympiques de 2010.

La chef Thomas entend combiner les pratiques commerciales d’aujourd’hui avec les enseignements culturels de notre peuple de façon à ce que la NTW évolue dans une société moderne et laisse un héritage aux générations à venir.

Ses objectifs pour l’avenir sont de créer un nombre accru de possibilités pour que nos jeunes obtiennent du succès, d’être à l’écoute de nos aînés en tant que gardiens du savoir en ce qui a trait à notre histoire et de générer une richesse économique pour les générations à venir au sein de la NTW.

Chef David Crate

Le mandat du chef Crate a été marqué par un accent persistant sur la planification à long terme, les partenariats stratégiques, la gérance environnementale et le développement économique.

Portefeuille: Financement intergouvernemental des projets d’immobilisations, des revendications territoriales, de l’emploi et de la formation, de la préparation aux situations d’urgence, Garde de jour / Bon départ / EDC, société de développement économique de Fisher River, Commission des jeux, Services de santé, Gestion des terres, Ressources naturelles / Environnement.

Dr André LeDressay

André possède plus de 20 ans d’expérience de travail avec les communautés, organisations et institutions autochtones. Il a rédigé plusieurs rapports universitaires et de consultation dans ses domaines d’expertise : la mise en place du cadre juridique, administratif, financier et institutionnel nécessaire pour appuyer la croissance économique.

Il est le directeur du cabinet Fiscal Realities Economists, le directeur du Tulo Centre of Indigenous Economics (Centre Tulo) et professeur à l’Université Thompson Rivers. Il est le coauteur d’un livre qui a été retenu comme candidat pour le Prix Donner en 2010, décerné au meilleur livre. Il a été l’auteur principal du manuel de cours en ligne du Centre Tulo : Building a Competitive First Nation Investment Climate (2015). Il a également été l’auteur du dernier chapitre, Unlocking First Nation Wealth: Past Efforts & Future Opportunities (Libérer la richesse des Premières nations : Efforts déployés et possibilités futures), dans une compilation intitulée Unlocking the Wealth of Indian Nations (2016), publiée par Terry L. Anderson à l’Université Stanford.

Il a reçu un prix d’ancien élève émérite de l’Université Thompson Rivers et un Prix d’excellence pour l’ensemble des réalisations de l’Association des administrateurs fiscaux des premières nations.

André détient un doctorat en Économie de l’Université Simon Fraser, une maîtrise en Économie appliquée de l’Université de Victoria et un baccalauréat spécialisé en Mathématiques et économie de l’Université de Regina.

Mike McIntyre, directeur des finances
Membertou

Dans le cadre de ses fonctions de directeur des finances pour la bande de Membertou, Michael McIntyre conseille le directeur général et l’équipe de direction sur un vaste éventail de sujets, y compris le financement de projets, la planification des activités et la détermination et la gestion de nouvelles possibilités de développement économique.

Ses responsabilités sont les suivantes : la gestion de projet, assumer le rôle d’agent de liaison avec le gouvernement et le monde des affaires, la mise en œuvre de la norme ISO 9000 et la préparation des rapports et états financiers consolidés de fin d’exercice. Michael a également joué un rôle déterminant dans la création du marché de Membertou, de la Commission des jeux de Membertou, des Pêcheries de Membertou et du Centre des congrès et du commerce de Membertou.

Michael McIntyre détient un baccalauréat en administration des affaires (B.A.A.) de l’Université du Cap-Breton et a obtenu son titre de comptable agréé (CA) en 1993. Après avoir travaillé pour Entreprise autochtone Canada, Revenu Canada et la Première nation d’Eskasoni, il s’est joint à la bande de Membertou en 2000.

Mike Mearns | AAFA

Mike Mearns fait partie des Salish de la côte nord et est membre de la Première nation de Klahoose, située sur l’île Cortes en Colombie-Britannique.

Il apporte un vaste éventail de compétences et d’expérience à l’Association des agents financiers autochtones (AAFA) de la Colombie-Britannique, ayant eu l’occasion de travailler pour le gouvernement et d’occuper divers postes de cadre supérieur au sein d’organisme autochtones depuis le début des années 1990.

Mike a obtenu son diplôme de l’Université de Victoria en 1994, à savoir un certificat en administration des gouvernements autochtones, et un diplôme en administration publique.

Mike a obtenu son titre de directeur financier autochtone agréé (DFAA) en juillet 2003. À l’heure actuelle, il est heureux de travailler pour une organisation professionnelle qui appuie les communautés des Premières nations par le biais de la défense de leurs intérêts, du perfectionnement de leurs compétences et du réseautage en ce qui trait à l’excellence en gestion financière.

Leah George-Wilson

Leah D. George-Wilson (Sisi-ya-ama) est membre de la Première nation Tsleil-Waututh (PNTW) située à North Vancouver.

Elle a été la première femme à occuper le poste de chef élue dans le cas de la PNTW, un poste qu’elle a occupé de 2001 à 2003 et de 2005 à 2009.
Mme George-Wilson a travaillé pendant plusieurs années avant cela pour la PNTW où elle a occupé divers postes, y compris celui de membre de l’équipe de négociation de la PNTW dans le cadre du processus des traités de la Colombie-Britannique, de coordonnatrice de l’autonomie gouvernementale de la PNTW et de directrice du Service des traités, des terres et des ressources de la PNTW.

Parmi les acquis scolaires de Mme George-Wilson, mentionnons notamment un baccalauréat en Anthropologie de l’Université Simon Fraser. Elle est présentement inscrite à la Faculté de droit de l’Université de la Colombie-Britannique.

Elle siège également au sein de plusieurs conseils d’administration, y compris celui du Conseil consultatif des terres des Premières nations, de la Commission canadienne du tourisme et du Conseil de la santé des Premières Nations de la Colombie-Britannique.

Parmi les acquis scolaires de Mme George-Wilson, mentionnons notamment un baccalauréat en Anthropologie de l’Université Simon Fraser. Elle est présentement inscrite à la Faculté de droit de l’Université de la Colombie-Britannique.

Mme George-Wilson a été élue en 2004, 2006, 2008, 2010 et de nouveau en 2013 comme coprésidente du comité, composé de deux membres, des cadres administratifs du Sommet des Premières nations (SPN). En tant que coprésidente, elle traite les questions administratives liées au SPN et collabore avec le Groupe de travail du Sommet des Premières nations (exécutif politique du SPN), dont les membres sont autorisés par le Sommet à exécuter les tâches qui leur sont particulièrement confiées relativement à des questions liées aux négociations de traités en Colombie-Britannique. Le Sommet représente la majorité des Premières nations en Colombie-Britannique en ce qui a trait aux questions liées aux traités et à d’autres questions d’intérêt commun pour les Premières nations.

Jason Calla

Jason possède notamment de l’expérience dans l’élaboration de plans de développement des collectivités et d’évaluations des incidences et des stratégies économiques, dans la mise sur pied de groupes consultatifs en matière de fiscalité et d’imposition et dans la consultation et le rayonnement auprès des collectivités pour le compte de gouvernements et d’organismes autochtones. Jason est membre de la Nation des Squamish.

Études: London School of Economics and Political Science, Londres, Angleterre — M.Sc. (Économie), Études sur la planification régionale et urbaine
Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, C.-B. — baccalauréat en commerce (Économie foncière urbaine)

Christina Clarke

Christina est titulaire d’un baccalauréat ès arts de l’Université de Victoria en Anthropologie et Histoire canadienne.

Elle était parmi les 11 premiers étudiants et étudiantes à recevoir un certificat en administration fiscale des Premières nations de l’Université Thompson Rivers et du Tulo Centre of Indigenous Economics.

Christina a aidé la Nation des Songhees à mettre en œuvre la Loi sur la gestion financière des premières nations avec les tout premiers textes législatifs sur les recettes locales, en matière de gestion financière et de représentation du contribuable adoptés au Canada.

L’accomplissement dont Christina est la plus fière est sa contribution en tant que membre de l’équipe du projet de Centre de bien-être Songhees.

Stephan McGlenn

Stephen McGlenn travaille pour la Première Nation de Semá: en tant que gestionnaire des terres et des ressources de Semá: th, où il facilite et met en œuvre la gouvernance des terres et de l’environnement au Sema: th Code foncier, la Déclaration Sema: UNDRIP.

Son travail se concentre sur la réconciliation et la décolonisation et la promotion de la reconnaissance des droits et titres aborigènes.

En favorisant des espaces éthiques pour discuter des réalités de la colonisation, il favorise le dialogue interjuridictionnel, la prise de décision partagée et la durabilité entre tous les niveaux de gouvernement qui se croisent avec Semá: th.

Stephen a complété sa maîtrise en planification communautaire autochtone en 2014 et a une formation en matière de questions autochtones, de plaidoyer pour le changement climatique et de conservation de la nature. Il est originaire du sud de l’Alberta.

Chef David Jimmie

Le nom traditionnel de David Jimmie est Lenéx wí :ót, ce qui veut dire « celui au service du peuple ». David est le chef et le directeur général de la Première nation Squiala située dans le territoire traditionnel de la tribu Ts’elxweyeqw à Chilliwack, Colombie-Britannique.

David est le président de la tribu Ts’elxweyeqw, représentant sept communautés, et est également l’un des directeurs de la Chambre de commerce de Chilliwack.

David possédait et exploitait auparavant l’entreprise David Jimmie Construction, responsable de la construction de 224 maisons et 175 unités de logement à Chilliwack et Westbank. Il travaille à l’heure actuelle sur un centre commercial de 600 000 pieds carrés à Chilliwack et étudie de nouveaux projets afin de diversifier les flux de revenus pour la Première nation Squiala.

David a soif d’apprendre sur la vie et l’éducation, ce qui l’a poussé à faire le tour du monde en 2008, visitant 19 pays en un an. Il est un fervent défenseur de l’éducation et de la culture et il est impatient d’obtenir, cette année, sa maîtrise du programme de MBA pour cadres de l’Université Simon Fraser.

Allan Claxton

Marié à Wendy avec 3 enfants et 2 beaux-enfants et 10 petits-enfants.

Chef de la Première nation de Tsawout pendant 20 ans et qui sert actuellement mon 5e mandat au conseil.

Il a été président du Comité des chefs sur la santé à l’échelle nationale et coprésident du Comité sur la santé des chefs à l’échelle régionale. Il a également été membre du Conseil des Premières nations pour les poissons pendant de nombreuses années et a été président de nombreux conseils et comités locaux, dont le CONSEIL SCOLAIRE WSANEC.

Dwayne Nashkawa, Directeur général de la Première nation de Nipissing

Dwayne Nashkawa est le directeur général de la Première nation de Nipissing (PNN), située sur les rives du lac Nipissing dans le Nord de l’Ontario depuis janvier 2004.

Il a consacré sa carrière à occuper diverses fonctions de cadre supérieur au sein des Premières nations dans les domaines de l’exploitation des ressources naturelles, de la recherche sur les traités, de la gouvernance et de l’administration. Dwayne a dirigé diverses négociations tripartites, y compris l’Entente sur les services policiers des Premières nations de l’Ontario, ainsi que le développement du Conseil de gestion des ressources de l’Ontario / la Nation Anishinabek.

À Nipissing, Dwayne a dirigé l’établissement de relations commerciales avec le secteur privé et diverses initiatives de développement communautaire, y compris la constitution de la PNN et l’élaboration du texte législatif sur l’administration financière. Il a également participé, en tant que membre de l’équipe de négociation, à la revendication relative aux limites de la réserve de la Première nation de Nipissing réglée récemment.

Dwayne est membre de la Première nation des Chippewas de Saugeen, située sur la péninsule Bruce et est l’heureux père de trois enfants.

Chef Austin Bear

Carl Austin Bear en est à son 14e mandat en tant que chef de la Première nation de Muskoday à l’heure actuelle. Il préside également le Centre des ressources du Conseil consultatif des terres des Premières nations et est président de la National Native Addictions Partnership Foundation. Austin fait partie intégrante du Conseil consultatif des terres depuis sa création et a été l’un des visionnaires et architectes originaux de l’Accord-cadre relatif à la gestion des terres des Premières nations.

La Première nation de Muskoday a été l’une des trois premières communautés autochtones au Canada à mettre un code foncier en vigueur le 1er janvier 2000.

Peter Kirby | Première nation Tlingit de Taku River

Peter Kirby vit et travaille à Atlin depuis 18 ans. Durant cette période, il a servi les intérêts de la Première nation Tlingit de Taku River en mobilisant les capitaux nécessaires pour bâtir des infrastructures communautaires, en travaillant sur le perfectionnement des ressources humaines et le développement économique, la planification, la formation, le développement de petites entreprises et le renforcement des capacités, y compris la création de nouvelles sociétés de développement (la société Taku Wild en 2000, la société foncière de Taku en 2003, la société en commandite Xeitl en 2007, la société Tlingit Homeland Energy en 2015, la société Taku Holdings Limited en 2015).

Il est le président-directeur général de ces sociétés à l’heure actuelle, de même que de la société en commandite Atlin Tlingit Economic et est gestionnaire intérimaire du capital, du fonctionnement et de l’entretien et du logement pour le compte de la Première nation Tlingit de Taku River.

Dalyn Bear

Dalyn Bear est un fier membre de la Première nation de Whitecap Dakota. Il a été élu conseiller de la Première nation en 2016. Auparavant, il a occupé le poste de directeur des Terres et de l’imposition pour le compte de la Première nation.

Dalyn exerce les fonctions de directeur du conseil d’administration de la Société de développement communautaire de Dakota Dunes (DDCDC) et de l’Institution des infrastructures des Premières nations (IIPN). De plus, Dalyn siège au sein de plusieurs conseils pour la Première nation de Whitecap Dakota à titre d’administrateur, y compris le terrain de golf Dakota Dunes et la Whitecap Development Corporation.

Dalyn a obtenu son diplôme en Administration des affaires en 2010 au Saskatchewan Indian Institute of Technologies (SIIT) et un certificat du Programme de gestion des ressources des peuples autochtones en 2012 à l’Université de la Saskatchewan, en plus d’être certifié par le Programme de certification de l’Association nationale des gestionnaires des terres autochtones. Il détient également un certificat en Administration fiscale des Premières nations de l’Université Thompson River. Dalyn est un ancien de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership.

Dalyn a également consacré son temps à élaborer un Programme de renforcement de l’autonomie des jeunes de Whitecap Dakota qui offre des ressources éducatives et en matière d’aide à l’emploi. Le programme a également pour but d’aider les jeunes à bâtir leur confiance, leur identité culturelle et leur fierté en tant qu’Autochtones.

Te Maire Tau

Te Maire est le directeur du Centre de recherche Ngāi Tahu de l’Université de Canterbury. Il a occupé ce poste en 2011, après avoir été maître de conférences en histoire à l’université.

Te Maire appartient à Ngāi Tahu, la principale tribu de l’île du Sud et vit à Tuahiwi, le plus grand village de cette tribu.

Au cours de ses années de premier et plus tard comme un étudiant de troisième cycle à Canterbury, Te Maire a aidé les dirigeants iwi avec leurs revendications territoriales au Tribunal Waitangi, avec un accent particulier sur les pratiques traditionnelles de collecte de nourriture.

En tant qu’historien spécialiste des traditions orales, des généalogies tribales et des systèmes de connaissances indigènes, Te Maire fut utilisé comme témoin expert et historien pour le règlement de la revendication de Ngāi Tahu – le plus grand règlement en son temps entre Māori et la Couronne pour les terres injustement prises. Depuis lors, il a publié un certain nombre de publications traitant des traditions orales et de la relation entre les systèmes de savoirs autochtones et leur interaction avec la science occidentale.

Angie Derrickson

Angie Derrickson est membre de la Première nation de Westbank, située dans le centre-sud de la Colombie-Britannique, au Canada.

Après avoir obtenu son diplôme, elle a commencé sa carrière à la Première nation de Westbank, en commençant par l’administration, puis en tant que chercheuse et technicienne SIG, puis comme agente principale des terres de 2000 à 2010, où elle a également obtenu sa certification professionnelle en aménagement des terres. Université de la Saskatchewan.

Angie a participé à plusieurs initiatives de gouvernance et activités de mise en œuvre de l’Entente sur l’autonomie gouvernementale de la PNW, y compris des groupes de travail communautaires, des négociations de traités, l’acquisition de terres, l’élaboration de codes fonciers, l’élaboration de lois et de terres. système de registre.

De 2010 à 2013, Angie s’est jointe à l’Assemblée des Premières Nations de la Colombie-Britannique en tant qu’analyste des politiques où elle a examiné les politiques, les programmes et les initiatives législatives provinciales et fédérales touchant les droits, titres et intérêts en Colombie-Britannique et au Canada. Elle a également continué de promouvoir la sensibilisation aux initiatives de gouvernance communautaire en contribuant à l’élaboration et à la livraison des parties 1, 2 et 3 de la trousse d’outils de gouvernance du BCAFN; fournir un soutien aux Premières Nations pour mener des autoévaluations de la gouvernance et élaborer des outils d’engagement communautaire.

En juin 2013, Angie s’est jointe au Centre de ressources en gestion des terres des Premières Nations pour soutenir les Premières nations signataires en vertu de l’Entente-cadre sur la gestion des terres des Premières Nations.

Howard E. Grant

Howard E. Grant est né et a grandi dans la communauté Musqueam. Il était l’un des enfants chanceux qui n’a pas fréquenté le pensionnat, ce qui lui a permis d’apprendre sa culture, ses valeurs et ses enseignements auprès de ses aînés dans sa vie de tous les jours. M. Grant est le conférencier culturel de sa famille et est un historien et un leader culturel de sa famille élargie. À la suite de cela, Howard a reçu l’honneur par les anciens de sa famille élargie de porter le nom qiyəplenəxʷ. Un nom connu et respecté dans tout le territoire salish de la côte.

M. Grant est actuellement le directeur exécutif du Sommet des Premières Nations (FNS). FNS est composé d’une majorité de Premières nations et de conseils tribaux en Colombie-Britannique (C.-B.), offrant un forum pour aborder les questions liées aux négociations sur les titres autochtones, les droits et les traités ainsi que d’autres questions d’intérêt commun.

M. Grant est également membre du Conseil depuis sa communauté natale de Musqueam, dont le territoire traditionnel occupait autrefois une grande partie de ce qui est maintenant le Grand Vancouver et les régions avoisinantes. La principale réserve de Musqueam, Musqueam I.R. # 2, est situé à l’embouchure du fleuve Fraser à Vancouver.

M. Grant était auparavant directeur exécutif de la bande indienne de Musqueam de 1992 à 1997. Il a également occupé des postes de cadre supérieur au gouvernement fédéral (ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada, MAINC maintenant, AADNC) de 1984 à 1992.

Stone Bear

Stone Bear est membre de la Première Nation de Tobique au Nouveau-Brunswick. Stone est un ancien membre du Conseil pour Tobique et a travaillé à divers titres au sein de l’administration communautaire.

M. Stone a travaillé avec la Commission de la fiscalité des Premières nations (CFPN) à titre de conseiller des Premières nations de l’Atlantique pendant environ 10 ans. Le rôle de Stone à ce titre consiste à promouvoir les initiatives spéciales d’imposition foncière des Premières nations et de la CFPN dans les Premières nations de l’Atlantique et à aider les Premières nations de l’Atlantique à mettre en œuvre l’imposition foncière.

Avec plus de 15 ans dans l’industrie de l’énergie, Stone est actuellement engagée comme responsable de l’énergie pour la nation Wolastoqey au Nouveau-Brunswick (WNNB), une organisation tribale qui représente 5 communautés malécites au Nouveau-Brunswick. Dans ce rôle, Stone est responsable de la gestion et de la direction de l’engagement et de l’inclusion de WNNB dans les divers projets d’énergie propre en cours d’élaboration dans la province. Stone est également responsable de l’identification et du développement de projets énergétiques potentiels appartenant à WNNB.

Frank Busch | Directeur de l’Engagement Communautaire

Frank est membre de la Nisichawayasihk (Nee-chise-away-a-see) Nation Crie et a grandi dans le nord du Manitoba. Il a fait ses études à l’Université du Manitoba et a passé sa vie professionnelle dans le secteur des finances. Il détient des certificats de l’Institut canadien des valeurs mobilières en valeurs mobilières, en produits dérivés, en analyse technique et en négociation et vente de titres à revenu fixe.

En plus de travailler avec de grandes sociétés au Canada, il a également de l’expérience dans le domaine des affaires des Premières Nations, des organismes sans but lucratif et des gouvernements. Il est un auteur primé et a récemment étudié avec la toute première cohorte d’éducation des cadres autochtones à la Harvard Business School à Cambridge, au Massachusetts, par l’entremise de l’AFOA Canada.

En tant que directeur de l’engagement communautaire, Frank est responsable d’établir et de maintenir des relations avec les Premières Nations et de fournir de l’information et des conseils aux conseils, membres du personnel et membres des Premières nations.

Anthony Laforge

Anthony, un citoyen de la Première Nation de Nipissing, compte plus de 25 ans d’expérience dans la gouvernance des Premières Nations et est actuellement employé par la Première Nation de Magnetawan pour sa huitième année à titre de gestionnaire des terres.

Diplômé en gestion des terres autochtones, Anthony a participé à l’élaboration des codes fonciers, aux revendications territoriales, au développement du droit foncier, à la consultation, à la négociation, à la protection de l’environnement et à l’établissement de relations. Le Service des terres de la PNM détient également un permis d’espèces en péril depuis maintenant 8 ans. Depuis qu’il est devenu opérationnel en vertu de son propre code foncier, le ministère des terres de la PNM a joué un rôle déterminant dans la conclusion d’ententes de développement économique et foncier avec des promoteurs comme Tim Horton et ESSO.

La PNM négocie actuellement avec le projet proposé de 82 km de la Couronne (MTO) Ontario Highway (MTO) de 82 km et plus récemment, a conclu avec succès des négociations et signé de multiples ententes d’indemnisation, de protection de l’environnement et de tenure foncière avec le parc éolien HIWLP de 300 mégawatts ( 1,5 milliard de dollars) et sa ligne de transport de 86 km, qui traverse les terres de la PNM.

Anthony est également président d’une société de construction appartenant à trois Premières nations qui participe actuellement à tous les projets sur les terres et les territoires traditionnels de la PNM.

Anthony a étudié à la Harvard Law School de Cambridge, au Massachusetts, et a complété avec succès le programme de négociation de Harvard intitulé «Négociation et leadership».

INSCRIPTION

Merci à tous ceux qui viennent à la rencontre nationale. L’inscription est maintenant fermée.

River Rock Resort & Casino, Vancouver